Viviana Moin

-->

Après des études de danse classique et moderne à l’Ecole National de Danse de Buenos Aires, Viviana Moin étudie l’improvisation avec Mark Tompkins, Simone Forti, Steven Paxton, Lisa Nelson, David Zambrano, Julien Hamilton, Vera Mantero, Franz Poelstra entre autres.
Fait aussi un passage à’Ecole de cirque Fratellini et à l’Ecole de clown et bouffon de Philippe Gaulier, entre 1990 et 1992.
Travail en danse contemporaine avec les compagnies de Christophe Haleb , Jérôme Bel (the show must go on), Karine Saporta, Fredéric Gies et Fredéric du Carlo, Ayelen Parolin (Belgique), Kataline Patkaï, Mathieu Hocquemiller, Acerina Ramos-Amador (Espagne), et en théâtre avec la Compagnie Allio-Weber et Mélanie Martinez Llenze,
Collabore aussi dans des projets de performance avec la plasticienne Magalie Debazeille et Pauline Curnier-Jardin.
Dans le cadre du groupe MTV, cinéma élargi, collabore avec l’écrivain Hélèna Villovitch et le réalisateur David Television,.

Participe aux activités de Jeux W (Joris Lacoste et Jeanne Revel) notamment dans le dispositif Générique et Tombeau.
Participe au laboratoire de recherche interdisciplinaire organisé par la DRAC Nord pas de Calais dirigé par Christian Rizzo.

Joue dans plusieurs court métrages : « Le sommeil de la raison produit de monstres » de Gustavo Kortsarz, « Nomel a Gnikcus » de Nicolas Contant, « Je m’appelle Viviana Moin » de Gianfranco Poddige, les films de Pauline Curnier Jardin (Grotta profonda et Cœur de Silex), « Ne te découvre pas d’un film » court métrage d’Olivier Steiner.
Après la création de l’association Léa P. Ning, organise seule ou en collaboration avec d’autres artistes des performances, des dispositifs d’improvisation et des spectacles chorégraphiques.
En juin et août 2008 est invité par le Festival de performance Amorph08 (Paris-Helsinki) à imaginer deux performances à Paris et à Helsinki avec l'artiste finlandaise Mimosa Pale.
Ses spectacles et performances ont été présentés à La Fondation Cartier, Le Nouveau Festival au Centre Georges Pompidou, La biennale de Val de Marne, Festival Dansem, Faits d’hiver, Festival « A domicile », le 3 bis F, L’étoile du Nord, Artdanthé, Institut français à Athènes, Château de Blandy les Tours , la radio du bout de la nuit au Printemps en septembre, Festival « Jerk-off », Festival Tours d’Horizons au Centre Chorégraphique National de Tours, ainsi que dans des nombreuses Galéries d’art et autres lieux non conventionnels du spectacle.  En Argentine au Centro Cultural Ricardo Rojas, Centro Cultural Borges et Centro Cultural Recoleta.

Minotaure 75, avec Samuel Buckan et Pierre Courcelle est le titre d’une série des performances sur le thème du Mythe. Ce projet  a reçue la Bourse Beaumarchais à l’écriture et été soutenue par le Centre Chorégraphique National de Tours, Moulins des Paillard, Fond Européen artistes en Vallée de loir, la Ménagerie de verre dans le cadre studio labs et a été présenté au Volapuck, à la Galérie L’H du Siège à Valenciennes et au Festival Plastique Danse Flore, Versailles.